Le gendarme Jambert

                                                           La mort suspecte du gendarme Jambert

En 1997 lorsque les investigations commencent enfin sur Emile Louis, la justice convoque le gendarme Jambert pour que celui-ci fasse part de ses constatations (21). Il est cependant retrouvé mort chez lui, un fusil à ses côtés, peu de temps avant son audition (3)(21). Une lettre d’adieu a été retrouvée. La Justice a conclu qu’il s’agissait d’un suicide. Elle invoquait le fait que le gendarme était dépressif et qu’il avait déjà essayé de se suicider dans le passé, suite à sa séparation avec sa femme. Son entourage a cependant soutenu que cette période aux idées noires était révolue et que le gendarme Jambert avait repris goût à la vie. Plusieurs éléments viennent d’ailleurs contredire la thèse du suicide ou porter un sérieux coup à la bonne volonté des enquêteurs :

 

- En arrivant sur les lieux, les gendarmes découvrent le fusil en partie posé sur les jambes du gendarme Jambert, laissant pensé que quelqu’un l’a placé ainsi.

- Les enquêteurs n’ont pas mesuré le fusil et le bras du gendarme, alors que c’est normalement systématique en cas de suicide afin de faire une comparaison.

- Les enquêteurs n’ont pas effectué le tamponnement des mains pour vérifier la présence de poudre dû au tir, alors que c’est systématique dans ce genre d’affaire pour s’assurer que le suicidé s’est bien servi de son âme (21).

- Il n’y a eu ni d’expertise graphologique, ni cabalistique (22).

- Selon des journalistes, les rayures sur les balles retrouvées dans la tête du gendarme Jambert ne correspondaient pas aux rayures du canon du fusil retrouvé sur les lieux. Ce serait donc une autre arme qui a tiré les projectiles (21).

- Trois douilles ont été retrouvées sur les lieux (7)(23).

- Une sacoche contenant les enquêtes que le gendarme continuait de mener malgré sa retraite n’a jamais été retrouvée (21)(24).

- Les constatations sur le lieu de décès ont été effectuées en moins d’une heure.

- Le médecin légiste devant participer aux constatations sur place étant en vacances, les enquêteurs ont fait appel à un généraliste, qui a mis 10 minutes pour conclure au suicide. Il n’a pas tenu compte d’une ecchymose sur le sommet du crâne du gendarme qui était dû selon lui à sa chute après son suicide. Cette analyse a été par la suite contredite, car l’ecchymose aurait alors se situer à l’arrière du crâne et non au sommet du crâne. Le médecin n’avait pas non plus tenu compte de marques de griffures sur le visage.

- Le procureur en charge du dossier n’a demandé aucune autopsie, alors que cette procédure est normalement obligatoire en cas de mort violente (21).

 

La famille du gendarme a donc finalement déposé plainte pour recherche des causes de la mort, ce qui a débouché sur l’exhumation du corps du gendarme et la pratique d’une autopsie en 2004 (7)(21). Les résultats ont contredit la version du suicide : le gendarme a reçu deux balles différentes dans la tête, une dans la bouche et une sur la tempe, et les deux balles étaient mortelles (7)(21)(23). Les experts concluent donc que le gendarme a été assassiné. Deux autres autopsies ont été menées par la suite déduisant que le suicide était possible (7)(21), mais elles ont été réalisées dans des conditions plus difficiles, le crâne ayant forcément été endommagé par la première autopsie. De plus lors de la troisième autopsie, le crâne était cassé (21), des parties étaient manquantes (21)(25) et le crâne avait été lavé (21). La Justice a finalement rendu une ordonnance de non-lieu sur la mort du gendarme (26).

 

Le gendarme Jambert aurait-il été tué parce qu’il en savait trop sur Emile Louis ? Des dizaines de témoins ont dit que Jambert se sentait menacé pendant la période qui a précédé sa mort. Il avait d’ailleurs mentionné la possibilité qu’on l’assassine. Selon le fils du gendarme, son père avait enquêté sur un réseau pédocriminel présent dans l’Yonne. Le fils pense que son père cherchait à lui faire comprendre que les menaces dont il était l’objet venaient de ce réseau (21). Si cette organisation criminelle a assassiné le gendarme Jambert juste avant son audition sur les disparues, c’est qu’elle devait alors avoir un lien avec cette affaire. Cela expliquerait alors pourquoi on a identifié des photos de deux des disparues de l’Yonne sur des CD-ROM retrouvés à la fin des années 90 à Zandvoort au Pays-Bas et contenant des dizaines de milliers de photographies mettant en scène des tortures et des viols d’enfants. La police n’en a pas tenu compte malgré le fait que des membres des familles de Bernadette Lemoine et Martine Renault aient reconnu les deux disparues sur les photos (27). Françoise Lemoine a elle aussi été reconnue par sa sœur sur un autre fichier contenant plusieurs centaine photos pédopornographiques, mais la police a dit que ça ne pouvait pas être elle. De fait à Auxerre, des rumeurs sur la pratique par des notables d’orgies sexuelles avec des mineurs ont été répandues pendant des décennies (28). Le juge Lewandowski avait d’ailleurs la piste du réseau de prostitution criminel bien en tête (7). Plusieurs témoins ont ainsi dit avoir vu au début des années 80 certaines disparues sur des lieux de prostitution. Emile Louis, pour justifier le fait qu’il savait où étaient enterrées deux des disparues, a dit qu’il avait vu des hommes appartenant à un réseau de prostitution enterrer les corps (7)(28)(29). Il a par ailleurs confié presque en pleurs à son ex-femme qu’il ne pouvait rien dire sur les disparues, car on le menaçait (28).

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Bienvenue sur la planète SAI ... Ici , vous allez ouvrir les yeux ....

                          LIBERTIIIS VAINCTIIS

                                                      Ji sala kembergii riioma membala peupla

                                                                                                     ji mi bis pir li libertiis

"IL N' Y A QUE DES INJUSTICES CAR IL N'Y A PAS DE JUSTICE "

"LA JUSTICE NIQUE SA MERE : LE DERNIER JUGE QUE J AI VU AVAIT PLUS DE VICE QUE LE DEALER DE MA RUE"

"HIER JE PORTAIS PLAINTE POUR LES VIOLS EN GROUPES SUR MA FILLE PAR DES GENS DE L'ETAT ....

AUJOURD'HUI , JE SUIS EN PRISON , OU EST LA JUSTICE ? "

"l'HOMME ET L'ORDINATEUR NE FONT QU'UN , l'HOMME ET LA NATURE, CA FAIT 2 !"

 

"Elle semble lointaine l'époque où nos ancêtres devaient craindre l'ours lorsque, rentrant d'une dure journée de travail, ils devaient traverser une portion de forêt obscure. Bien sûr, ce serait stupide de regretter ce temps là, la vie était si précaire, les mots confort, sécurité, loisirs, temps libre, ne faisaient pas partie du vocabulaire où alors uniquement pour quelques privilégiés…

Depuis, l'homme a rationalisé son existence, sécurisé son environnement, planifié sa vie, assuré ses biens et c'est tant mieux, la vie est trop courte pour la passer à avoir peur, faim et froid.

Mais tout de même, n'est-on pas allé trop loin dans certains domaines ? La nature, par exemple : Un promeneur se perd, c'est de la faute du balisage, pas assez clair, un rocher se détache et tombe sur un chemin, il faut interdire le chemin, pas assez sûr, une avalanche ensevelit des randonneurs en raquettes, on accuse les services météorologiques, pas assez fiables, une tempête s'abat sur une forêt, on l'interdit, un animal fait des dégâts, on l'extermine, etc, etc…

Je crois que c'est Gaston Rebuffat qui disait dans un de ses livres que "se perdre sera bientôt un luxe rare", on pourrait, sans vouloir le plagier, dire "qu'avoir peur dans une forêt, au passage d'un col, au détour d'un chemin est devenu un luxe inaccessible"."

 

"Il n'existe que deux choses infinies : la bêtise humaine et l'univers , quoique pour ce dernier , je n'ai pas de certitude absolue" Albert Einstein

"Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel que n'en rêve votre philosophie" Wiliam Shakespeare

"aime ton prochain comme toi même" Jésus Christ

"Rien ne peut guérir ma rage" Ile de France

"Barcelone 1936 , Viva la muerte!" Komintern Sect

"LA REPUBLIQUE DES BATARDS EST NEE DU SANG DES COMMUNARDS " Vae Victis

"Patrie!Travail!PlanèteAnarchie!"

"Europe!Jeunesse!Révolution!"

"Prolétaires, Unissez Vous !" Karl Marx

"Pas de Liberté sans identité , pas d'identité sans une langue!" Vae Victis

"A mort la République illuminati ! " Stan Maillaud

"L'homme est un loup pour l'homme"

"La propriété c'est du vol" Didier Wampas

"Le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants" Renaud

"Honneur et Fidélité"

"Sang et Honneur"

"We are Anonymous, We are Légion, We do not forget, We do not forgot, Expect Us----Nous sommes Anonymous, Nous sommes Légion, Nous ne pardonnons pas, nous n'oublions pas, redoutez nous" Anonymous

"François la sens-tu qui se glisse dans ton cul, la quenelle" Dieudonné

"On a toujours le choix de ses actes ou non-actes, même avec le canon d'une arme sur la tempe" Stan Maillaud

"Combattre ou Mourrir !"

"Vaincre ou Mourir !"

"Hollande Démission !"

"Dictature Socialiste !"

"Police Politique !"

FNCAE : Front Nationaliste Communiste Anarchiste et Ecologiste

FAMILLE                LIBERTE               RESISTANCE                EGALITE            NATURE          REBELLION        OCCULTE  PATRIE

 

ANTI ILLUMINATI ........................... ANTI MOUTONS

CONTRE LA MODE ,CONTRE LES STEREOTYPES,CONTRE LA PENSEE UNIQUE